Générales

Les propositions de « Ville et Banlieue » pour prévenir la radicalisation dans les quartiers prioritaires

25 janvier 2016

L’association des maires Ville et banlieue a présenté le 14 janvier devant le ministre de la Ville Patrick Kanner, ses « Propositions pour la prévention des dérives sectaires et fondamentalistes dans les quartiers prioritaires ».
12 mesures — sur l’éducation, la culture et le sport, l’insertion, la formation et l’emploi, la prévention, la sécurité et la justice — qui reviennent sur la nécessaire prévention à reconstruire et mobiliser afin d’apporter une réponse globale et transversale aux événements tragiques de 2015, au-delà des moyens déployés au titre de l’état d’urgence.

Les 12 propositions

Dans le document de Ville et Banlieue, chaque proposition est accompagnée de pistes complémentaires qui en précisent les priorités d’intervention.

Éducation, parentalité, santé mentale

  • Accroissement des moyens humains de l’Éducation nationale et de l’ensemble des services publics de l’enfance et de la famille
  • Accroissement des moyens pour les « moments-clés » des apprentissages fondamentaux et risques de décrochage
  • Instauration d’une politique de la langue française et de l’éducation morale, citoyenne et civique, capable de valoriser les ressources linguistiques et culturelles des enfants
  • Implication des parents dans la scolarité de leur enfant
  • Amélioration de l’offre préventive péri et extrascolaire du sport, de la culture, de l’action socio-éducative, et valorisation du service à la collectivité

Formation, insertion sociale et professionnelle, accès à l’emploi

  • Renforcement d’un service public de l’emploi partenaire d’une véritable stratégie territoriale
  • Soutien actif aux possibilités personnelles d’entame d’un parcours vers l’emploi
  • Lutte contre les discriminations à l’embauche
  • Lutte contre l’économie parallèle, les irrégularités réglementaires et légales de certains commerces

Prévention, sécurité, justice et formation des acteurs publics

  • Renforcement des moyens de sécurité
  • Renforcement des moyens de justice, de prévention, de formation et de coordination
  • Formation à la laïcité et aux valeurs de la République, à l’identification des processus de radicalisation

Sur ce dernier point, il est à noter que Villes au Carré a été retenu pour accompagner en 2016 les DRJSCS Centre-Val de Loire et Poitou-Charentes dans la déclinaison régionale du plan de formation à la laïcité, piloté et coordonné au niveau national par le CGET.

Lire le communiqué de presse et les propositions détaillées sur le site de Ville et Banlieue

Des ressources pour agir dans les territoires